Sep 14, 2009

Irak - La famille d'un policier sauvagement abattue


Reuters , AFP lundi 14 septembre 2009Kirkouk, Irak -- Quinze personnes ont été tuées dans des attaques hier en Irak, dont une mère et ses trois jeunes enfants abattus durant leur sommeil à Kirkouk, ont indiqué des sources policières et médicales.
Des hommes ont pénétré avant l'aube dans le domicile de la mère à Banja -- un quartier où sont venues s'installer des familles kurdes chassées par Saddam Hussein -- tuant les enfants âgés de trois, six, et neuf ans, et leur mère d'une balle dans la tête, selon le colonel de police Chirzad Moufri.


Le père, Omid Abdel Hamid, un policier de Kirkouk, se trouvait à son travail quand l'attaque a eu lieu, a précisé le colonel, indiquant qu'une enquête avait «été ouverte pour connaître les raisons de ce crime». Le mobile de leurs assassins pourrait être d'attiser les tensions entre communautés dans cette ville pétrolière.

Kirkouk est en effet une province riche en pétrole que se disputent Kurdes, Arabes et Turcomans. Les autorités régionales du Kurdistan souhaitent le rattachement de la province et de la ville du même nom à leur région autonome, ce que les deux autres communautés refusent. La province est le théâtre de tensions et de violences perpétrées par les différents groupes armés, dont al-Qaïda.

Par ailleurs, quatre soldats ont également été tués lors de combats avec des insurgés dans la région à majorité sunnite de Riyadh, à 35 km au sud-ouest de Kirkouk, ont indiqué la police et l'armée. Deux insurgés ont aussi été tués. À Kirkouk, un lieutenant de l'armée a été tué dans l'explosion d'une bombe contre son véhicule.

Ailleurs, à Mouqdadiya, à 90 km au nord-est de Bagdad, deux personnes ont été tuées et 12 blessées dans un attentat à la voiture piégée commis sur un marché, selon le centre de commandement militaire de la ville et le Dr Firas al-Doulaïmi, de l'hôpîtal de Baqouba où ont été transportées les victimes.

Au sud de Mossoul, ce sont quatre personnes qui ont été tuées dans un règlement de compte entre les membres d'une tribu à la suite de la mort d'un des membres.

La police de la province de Kirkouk a annoncé la mort dans des affrontements avec les forces de sécurité irakiennes d'un chef d'Ansar al-Sunna, un groupe salafiste qui a commis de nombreux attentats.

Enfin, des activistes irakiens ont évidé un livre saint de l'islam chiite et l'ont bourré de TNT avant de le déposer dans un sanctuaire de Bagdad, mais la bombe a été désamorcée avant d'exploser, a rapporté la police hier.

No comments:

Featured Post

ندرة المياه تهدّد الشرق الأوسط.. والعراق على الخط الأحمر

خالد سليمان  يشير مدير المعهد العلمي للبيئة في جامعة جنيف مارتن بينيستون إلى ذوبان شبه كلي لثلوج جبال الألب نهاية القرن الحالي، حيث ...